Une année record pour la tech africaine

Must Read

4,3 milliards de dollars, c’est la somme que les start-ups africaines de la tech ont levé l’an dernier, selon une analyse du site spécialisé Thebigdeal.substack.com. C’est deux fois plus qu’en 2020, année déjà faste pour la technologie africaine. La tech africaine franchit de nouveaux paliers.

Un vent d’optimisme souffle sur la tech africaine. Un vent qui apporte des masses d’argent considérables et qui gonfle les poches des entrepreneurs. « Aujourd’hui, avec, par exemple, ces premières licornes africaines, et toutes ces levées de fonds, cela a vraiment donné un souffle à l’écosystème entrepreneurial africain, se réjouit Morgan Kablan, cofondatrice de Asilimia, une entreprise kényane de services financiers. Et aussi complètement dérisqué le marché, en rendant l’Afrique beaucoup plus attractive pour les fonds d’investissements locaux et étrangers. »

Morgan Kablan a ainsi levé 2 millions de dollars au Kenya, en novembre dernier, pour développer Asilimia. Ce n’est que l’une des 818 opérations financières de ce type relevées l’an dernier en Afrique. Plus de 4 milliards de dollars se sont investis dans les jeunes pousses de la tech.

SourceRFI
- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Mayotte, l’Ile Aux Lagons

Mayotte (ou Maore) est constituée de deux îles principales, Grande-Terre et Petite-Terre, et de plusieurs autres petites îles dont Mtsamboro, Mbouzi et Bandrélé. En 2016, la population de Mayotte est estimée à 235 132 habitants répartie sur 376 km2, ayant ainsi la plus forte densité de population avec 625 hab/km2 en 2016. Ses habitants sont appelés les Mahorais(es).
- Advertisement -spot_img