En Côte d’Ivoire, les premiers pas prometteurs du streaming musical

Must Read

Kikimoteleba est-il le premier rappeur ivoirien à avoir obtenu un « single d’or » pour son titre Tigini ? Mi-mars, la question a mobilisé tout ce que la Côte d’Ivoire compte de passionnés de musique sur les réseaux sociaux après que l’entêtant tube de l’artiste a dépassé les 15 millions d’écoutes – le seuil fixé pour une telle récompense – sur la plate-forme de streaming (écoute en ligne) Spotify.

Un record pour un artiste du « Rap Ivoire », la nouvelle vague de la scène hip-hop apparue dans les années 2010 à Abidjan. Avant lui, seuls Magic System et Alpha Blondy avaient atteint – et dépassé – ce chiffre.

Finalement, pas de single d’or attribué. En cause, les critères d’appréciation qui régissent la certification française : les 15 millions d’écoutes doivent provenir de comptes premium (abonnés) d’utilisateurs basés en France. Or, l’immense majorité des fans de Tigini possèdent des comptes gratuits et sont dispersés à travers le monde.

« Stream premium ou pas, donnez le premier single d’or du rap ivoirien à Kikimoteleba ! », a plaidé Didi B, star du « Rap Ivoire », en vain. Déçus mais pragmatiques, d’autres internautes ont avancé l’idée de créer une certification ivoirienne pour célébrer le succès des artistes du pays et ne plus dépendre de l’extérieur.

SourceLe monde
- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Le Kenya, en route vers l’alternance politique ?

Favori de la présidentielle kényane, l’opposant Raila Amolo Odinga attend son heure. Face à lui, le vice-président William Ruto espère déjouer les pronostics.
- Advertisement -spot_img