Avec “La route des chefferies”, la culture camerounaise s’expose à Paris

Must Read

L’architecte camerounais Sylvain Djache Nzefa est fondateur et coordinateur général du programme “La route des chefferies”, commissaire général de la Saison culturelle du Cameroun à Paris et de l’exposition “Sur la route des chefferies du Cameroun” au musée du quai Branly. Entretien.

Franceinfo Afrique : dans quel cadre s’inscrit cette Saison culturelle camerounaise en France qui démarre avec l’exposition “Sur la route des chefferies du Cameroun” au musée du quai Branly, à Paris ?

Sylvain Djache Nzefa : “Sur la route des chefferies du Cameroun. Du visible à l’invisible” est une exposition qui consacre l’art des communautés établies sur les hauts plateaux des Grassfields, dans l’ouest du Cameroun, préservé depuis des siècles par les chefs traditionnels. Elle a été conçue par l’association camerounaise “La route des chefferies” et produite par le musée du quai Branly. Elle est surtout une nouvelle sorte de collaboration entre deux organisations du Nord et du Sud. C’est la première fois que le quai Branly, premier musée des arts extra-occidentaux, accueille un commissaire africain et qu’il y a un engagement d’autant de parties pour la réalisation d’une exposition. Une vingtaine de chefs traditionnels et donc de communautés ont prêté leur patrimoine pour cet événement.

La tenue de cette exposition nous a conduits à vouloir faire un événement plus grand, pouvant présenter le Cameroun dans son entièreté mais aussi montrer d’autres aspects du pays, notamment sa riche diversité culturelle. D’où cette Saison culturelle camerounaise qui est portée par “La route des chefferies”. Elle est née de la volonté de proposer à un public français et européen une nouvelle image de notre pays et de montrer toute l’étendue du talent créatif camerounais. Le Cameroun, “Afrique en miniature” avec ses 250 peuples, a une richesse culturelle que nous avons souhaité présenter au public parisien. Notre démarche s’inscrit dans notre volonté de valoriser les industries culturelles et créatives du pays et l’on retrouvera, au cours de cette saison qui dure quatre mois, des manifestations autour – entre autres – de la danse, de la musique, de la littérature, du cinéma et de la mode.

Quatre principaux temps forts sont prévus : le premier, c’est cette exposition du 5 avril au 17 juillet 2022 dans le plus grand espace d’exposition temporaire du musée du quai Branly, la Galerie jardin. Le second, c’est une parade royale des civilisations du Cameroun prévue pour juillet 2022. Elle parcourra la ville de Paris en passant par la tour Eiffel, le musée du quai Branly et terminera sa course au Théâtre de la ville. Des danseurs et des musiciens participeront à cette parade durant laquelle il y a aura aussi des performances plus contemporaines. L’autre temps fort est “La nuit des chefferies”, de 18 heures à minuit, organisée au Théâtre de la ville de Paris qui réunira les chefs traditionnels de tout le Cameroun et le public désireux d’en apprendre davantage sur ce monde spécifique, autour d’une série de rencontres et d’un récital de chants ékang [les Ekang sont un peuple de la forêt connus pour leurs chants épiques] donné par le ténor camerounais Jacques-Greg Belobo.

Autour de ces temps forts, des manifestations auront lieu dans plusieurs lieux de la capitale. Carte blanche a été donnée, par exemple, à l’artiste pluridisciplinaire Blick Bassy, qui propose une série d’événements autour de la culture et du Cameroun au musée du quai Branly. Autour de l’exposition, il y aura notamment des journées dédiées à la mise en avant d’une chefferie en particulier, avec une programmation impliquant sa communauté. Nous accueillerons également deux grandes écrivaines camerounaises, Djaïli Amadou Amal et Osvalde Lewat, toutes deux récompensées pour leurs derniers ouvrages. Au Théâtre de la ville, un “village Cameroun” sera installé dans les jardins au mois de juillet.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Le Kenya, en route vers l’alternance politique ?

Favori de la présidentielle kényane, l’opposant Raila Amolo Odinga attend son heure. Face à lui, le vice-président William Ruto espère déjouer les pronostics.
- Advertisement -spot_img