Un hôpital universitaire sud-africain parvient à réduire les superbactéries ERC

Must Read

À l’issue d’une étude de 26 mois, l’équipe de chercheurs du Wits Donald Gordon Medical Centre (WDGMC), premier hôpital d’enseignement privé, d’Afrique du Sud, a montré une réduction de la transmission des ERC grâce à l’utilisation soutenue d’un dispositif de décontamination des salles par UV (UVDI-360 Room Sanitizer, fourni par le fabricant américain UVDI et eHealthGroup Infection Control), en complément du nettoyage standard incluant l’utilisation d’eau de Javel et de désinfectants à l’ammonium quaternaire, dans l’hôpital de 210 lits. L’intervention comprenait une vaste décontamination par UV, des cinq unités de patients à haut risque (notamment les salles de soins intensifs, d’oncologie, de transplantation et de chirurgie gastro-intestinale) pendant une période de 12 mois suivant une période de référence, également de 12 mois, et une période de lavage de deux mois.

« L’étude de notre équipe a montré qu’une meilleure hygiène environnementale basée sur la technologie de décontamination des chambres par UV, en milieu hospitalier, pouvait contribuer à prévenir la transmission des entérobactéries résistantes aux carbapénèmes, un ensemble particulièrement difficile d’organismes multirésistants aux médicaments », a déclaré le chercheur principal de l’étude, le Dr Warren Lowman, microbiologiste clinique et spécialiste de la prévention et du contrôle des infections au Wits Donald Gordon Medical Centre.

Le dispositif de décontamination des salles, par UV a été mis en œuvre dans trois scénarios d’utilisation : un nettoyage terminal après la sortie du patient, un nettoyage terminal après le transfert du patient et, dans le cas d’un nouveau traitement, un nettoyage des chambres occupées lorsque le patient, ayant présenté une infection aux organismes multirésistants aux médicaments, avait dû être déplacé pendant l’utilisation de l’appareil. Pour chaque scénario, l’appareil à UV a été mis en service pendant des cycles de traitement de cinq minutes, dont le nombre a varié selon l’agencement et la taille des pièces.

L’acronyme ERC fait référence à un ensemble plus large de micro-organismes qui démontrent une résistance à au moins un des antibiotiques carbapénèmes.1 Des études récentes de surveillance, publiées en Afrique du Sud, ont indiqué un taux brut de mortalité par infection aux ERC de près de 40 %.2

« Cette recherche souligne l’engagement inébranlable du WDGMC envers la sécurité des patients et du personnel, à travers l’utilisation de nouveaux protocoles de prévention des infections », a commenté la Dre Sue Tager, directrice générale du Wits Donald Gordon Medical Centre. « Dans la lutte en cours pour empêcher la transmission des superbactéries, à la fois en Afrique et au-delà, ces résultats apportent de l’espoir et la preuve concrète que des solutions efficaces existent. »

Le Wits Donald Gordon Medical Centre (WDGMC) est le premier et l’unique hôpital d’enseignement privé en Afrique du Sud. Il a été créé en 2002 lorsque l’université du Witwatersrand (l’université Wits) a racheté le Kenridge Hospital grâce à une donation fondatrice de la Donald Gordon Foundation. L’institution a ensuite été rebaptisée Wits Donald Gordon Medical Centre. Les principales spécialités de l’établissement comptant 210 lits comprennent la chirurgie de transplantation, l’oncologie (pédiatrique et adulte), la gastro-entérologie (médicale et chirurgicale), la médecine gériatrique, la radiologie interventionnelle, l’ophtalmologie, l’oto-rhino-laryngologie, l’urologie, la néphrologie, la cardiologie, la santé des femmes, et l’orthopédie.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Le Royaume de Koush

Le royaume de Koush est un ancien puissant royaume d’Afrique qui était situé dans les territoires qui correspondent aujourd’hui...
- Advertisement -spot_img