La So Art Gallery à Casablanca expose les personnages célestes du peintre marocain Abdelkader Laaraj

Must Read

Derniers jours. L’exposition Espaces Habités du peintre marocain Abdelkader Laaraj est visible jusqu’au 11 avril 2022, à la So Art Gallery à Casablanca.

Que ses personnages semblent plonger dans leurs pensées, leurs rêves ou qu’ils s’élèvent au-dessus du réel, tous traduisent l’univers d’Abdelkader Laaraj où imaginaire et onirisme se côtoient.

Né en 1950 à Casablanca, Abdelkader Laâraj est un artiste autodidacte qui a fréquenté tous les acteurs – romanciers, poètes, plasticiens, hommes de théâtres, cinéastes, musiciens…– de sa génération et partagé avec eux nombre de ses interrogations artistiques. S’il apprécie avant tout de s’enfermer dans son atelier, il aime aussi passionnément les voyages. L’Afrique et ses couleurs sont pour lui une source d’inspiration constante. A la conceptualisation et l’abstraction occidentale, il préfère la spontanéité des artistes africains.

“Singulier dans sa démarche, profondément attaché à son univers intérieur, Abdelkader Laaraj ne cesse de créer et de recréer la féerie de ce monde fascinant, plein de légèreté et d’une gaieté surprenante. Artisan de l’imaginaire, il a su tout au long de sa carrière rester fidèle à sa conception de la vie et de l’art. (…) Ses créations nous invitent au rêve, au songe et nous transportent loin dans le ciel étoilé de l’imagination !”, déclare Mohamed Benaïssa, maire d’Asilah et fondateur du festival culturel arabo-africain, le Forum d’Assilah.

Tout l’univers pictural Abdelkader Laaraj tourne autour du vol, de l’élévation et de l’altitude. Dans son monde onirique, l’imagination défie les lois de la physique et de la pesanteur. Le peintre se veut avant tout poète de l’âme humaine. Les personnages de ses toiles sont comme des êtres mi-humains, mi-oiseaux. Représentés par des formes géométriques, sont-ils réels, sont-ils des entités ? Qu’ils soient assis ou en mouvement, ils possèdent le pouvoir de s’élever, de se tenir comme suspendus en équilibre dans les airs.

Les couleurs utilisées par l’artiste sont riches et éclatantes. Elles traduisent la vitalité, la joie, le plaisir. Epicurien et hédoniste, il revendique sa liberté, sa recherche du beau dans un monde qu’il ne cesse d’arpenter en artiste-poète-rêveur.

Peindre, pour Abdelkader Laaraj est comme manger pour d’autres : vital. Car cette activité lui procure une joie immense, un émerveillement de chaque instant. Résoudre la difficulté de comment rendre réel son imaginaire, le plonge dans une sorte d’allégresse, d’excitation enchantée. “Je peins chaque jour ! Je prends mon temps pour chaque tableau ! Le plaisir est démultiplié quand il s’agit pour moi de trouver une solution à un souci de composition, d’harmonie, d’équilibre ou d’apporter des modifications ! C’est là où je me régale le plus…”, conclut l’artiste.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Mayotte, l’Ile Aux Lagons

Mayotte (ou Maore) est constituée de deux îles principales, Grande-Terre et Petite-Terre, et de plusieurs autres petites îles dont Mtsamboro, Mbouzi et Bandrélé. En 2016, la population de Mayotte est estimée à 235 132 habitants répartie sur 376 km2, ayant ainsi la plus forte densité de population avec 625 hab/km2 en 2016. Ses habitants sont appelés les Mahorais(es).
- Advertisement -spot_img