Le Kenya, future nation blockchain ? near veut éduquer aux enjeux de demain

Must Read

LA FONDATION NEAR VEUT FORMER À LA BLOCKCHAIN

La fondation suisse à but non lucratif, NEAR, a annoncé s’être associé à l’association Sankore pour lancer le « Kenya Regional Hub ». Ce hub est composé d’une équipe de 4 personnes. Elles auront pour mission d’organiser des événements, de lancer une académie et d’ouvrir un incubateur sur le thème de la blockchain.

Par ailleurs, à long terme, ce projet devrait permettre de former des talents. Ce faisant, ils pourront participer à la construction de projets blockchains en Afrique. Les premières rencontres organisées par NEAR et l’association Sankore ont connu une forte participation de la part des habitants du Kenya.

En outre, la branche éducative du hub entretient d’ores et déjà d’étroites relations avec plusieurs universités locales. 77 étudiants sont donc inscrits dans des ateliers de développeurs certifiés par NEAR. Par ailleurs, 6 étudiants sont déjà reconnus comme des développeurs NEAR certifiés.

Le fondateur de Sankore, Kevin Imani, s’est réjoui du partenariat conclu :

« Nous sommes ravis de travailler avec NEAR pour éduquer et former des individus talentueux afin qu’ils deviennent des développeurs de blockchains de classe mondiale. Notre rêve est d’ouvrir la voie aux innovations de la blockchain, en apportant des solutions aux plus grands problèmes de l’Afrique. »

L’ASSOCIATION SAKORE FAIT DE LA PÉDAGOGIE SUR LA BLOCKCHAIN EN AFRIQUE

L’association Sankore soutient déjà des projets africains basés sur la blockchain. C’est notamment le cas du projet « Kilimo Shwari ». Ce programme d’assurance est basé sur la blockchain. Il aide les agriculteurs à faire face aux catastrophes naturelles.

Ensuite, un autre projet soutenu par NEAR s’intéresse à la lutte contre les documents frauduleux en Afrique. Ce projet, appelé « Ledja », s’appuie sur le protocole NEAR pour vérifier les documents.

Désormais, Sankore se lance dans la partie éducative avec NEAR. Le CEO de la Fondation NEAR, Marieke Flament, a déclaré :

« Ce hub représente une opportunité unique de s’associer avec des talents locaux, non seulement pour les opportunités existantes, mais également pour les opportunités qui restent à créer dans le futur. »

Il faut dire que NEAR investit massivement dans les hubs pédagogiques à travers le monde : Chine, Balkans ou encore en Ukraine. Généralement dirigés par des entrepreneurs locaux, les NEAR hubs fonctionnent donc comme des entités juridiques indépendantes. Ainsi sont elles en totale adéquation avec les objectifs de la Fondation.

La création de ce hub au Kenya ne pourra que contribuer à l’adoption de la technologie blockchain et des cryptos sur le continent africain. D’ailleurs, il est déjà en haut du classement, étant considéré comme le 3ème continent qui compte le plus d’utilisateurs cryptos.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Mayotte, l’Ile Aux Lagons

Mayotte (ou Maore) est constituée de deux îles principales, Grande-Terre et Petite-Terre, et de plusieurs autres petites îles dont Mtsamboro, Mbouzi et Bandrélé. En 2016, la population de Mayotte est estimée à 235 132 habitants répartie sur 376 km2, ayant ainsi la plus forte densité de population avec 625 hab/km2 en 2016. Ses habitants sont appelés les Mahorais(es).
- Advertisement -spot_img