L’Empire Ashanti, une puissance révélée

Must Read

Complètement différente de la région Ashanti, l’empire Ashanti ou encore Asante, était à ses débuts, un simple État Akan. On situe la période de vie de cet empire entre 1701 et 1901. En plus de la région Ashanti, le territoire comprenait la région de Brong-Ahafo, les régions centrale, orientale et occidentale de l’actuel Ghana ainsi que quelques parties des actuels Côte d’Ivoire et Togo. L’empire a été reconnu à l’international grâce à sa renommée dans les domaines des prouesses militaires, de l’architecture de l’organisation hiérarchique et de la culture. Ce qui a valu au royaume de posséder à son actif le plus grand nombre de documents historiques, rédigés pour la plupart par des écrivains européens et britanniques précisément. Mieux que toutes les autres royaumes ou empires en Afrique subsaharienne.

L’empire voit le jour à la fin du 17e siècle. Le roi Osei Tutu et son fidèle conseiller Okomfo Anokye fonde le royaume avec pour seul emblème unificateur le Tabouret doré d’Asante. Le roi d’alors va conduire une expansion territoriale massive en mettant sur pied au passage une armée puissante et efficace au combat, possédant une nouvelle organisation, une armée autrefois royale et paramilitaire. C’est ainsi qu’en 1701, cette armée amorça la conquête du Denkyira. Cette conquete ouvrit l’accès au Golfe de Guinée et le commerce côtier aux larges de l’océan Atlantique avec les européens.

Le vocable Asante signifie littéralement « À cause de la guerre ». Il est dérivé des termes Twi ɔsa désignant ‘’Guerre’’ et nti désignant ‘’à cause de’’. Ce nom est issu du fait historique selon lequel le peuple a été mis sur pied pour combattre le Denkyira. Donc il a été créé à cause de la guerre.

Organisation et apogée de l’empire

Sur le plan organisationnel, le royaume Ashanti était un État centralisé avec pour plus petite unité politique le chef de famille ou de lignage encore appelé ‘’Abusua Panvin’’. A la tête de l’ensemble des familles d’un village se trouvait un chef de village ou ‘’Odikro’’. Les villages se regroupaient au sein des divisions qui étaient dirigées par un chef de division ou ‘’Ohene’’. Les divisions quant à elles se regroupaient en État avec à leur tête un ‘’Omanhene’’. C’est donc l’ensemble des États qui formaient le royaume avec à sa tête l’empereur ou ‘’l’Asantehene’’.

Le système du gouvernement était bureaucratique. Il était séparé en ministères pour mieux gérer les affaires du royaume. L’un des ministères les plus prolifiques est les ministères des affaires étrangères qui a notamment permis de maintenir des négociations complexes avec des puissances étrangères. Plusieurs départements constituaient ce ministère et chaque département était chargé de négocier avec une puissance étrangère précise.

L’empire s’est fait remarquer grâce à sa richesse en or fluvial, en cacao et noix de kola. Ces denrées constituaient les principaux éléments de leur commerce avec les Portugais, l’empire Songhaï et les États Haoussa. Sur le plan militaire, l’armée Ashanti était très solide. Elle a eu à sortir vainqueure de plusieurs batailles. C’est le cas de la première bataille contre les Anglais. En effet, en 1823, l’anglais Charles MacCarthy tenta une invasion contre le royaume. Ce dernier fut défait, capturé et tué par l’armée Ashanti. Trois autres guerres vont opposer les Ashanti et les Anglais, et ce n’est qu’à la quatrième guerre en 1895 que les Anglais ont pu sortir victorieux.

Chute de l’empire

Le contact avec les Anglais fut plus périlleux que prévu pour le royaume Ashanti. En effet la chute de cet empire intervient après sa défaite lors de la 4e guerre contre les Britanniques. Après nombre de traités de paix avec les colonisateurs anglais, le souverain Prempeh Ier monté au pouvoir le 26 mars 1888 tisse des alliances avec le guinéen Samory Touré fervent défenseur de l’Afrique contre l’envahisseur. Cette nouvelle va faire paniquer les Anglais. Prenant pour mobile une dette mal remboursée, ces derniers vont annexer Kumasi le 20 janvier 1896. Prempeh Ier ainsi que toute sa famille tombe sous les griffes anglaises et le royaume est intégrée aux colonies britanniques d’Afrique. Après de longues années d’oppression, le territoire obtient son indépendance en 1957 et a à sa tête le fameux Nkwame Nkrumah.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Mayotte, l’Ile Aux Lagons

Mayotte (ou Maore) est constituée de deux îles principales, Grande-Terre et Petite-Terre, et de plusieurs autres petites îles dont Mtsamboro, Mbouzi et Bandrélé. En 2016, la population de Mayotte est estimée à 235 132 habitants répartie sur 376 km2, ayant ainsi la plus forte densité de population avec 625 hab/km2 en 2016. Ses habitants sont appelés les Mahorais(es).
- Advertisement -spot_img