L’Université du Rwanda lancera bientôt une formation en science et technologie nucléaires

Must Read

L’Université du Rwanda, le principal établissement d’enseignement supérieur public du pays, envisage de lancer une formation académique en science et technologie nucléaires. Le projet porté par le Collège des Sciences et Technologies de l’Université vise à promouvoir l’éducation et la formation nucléaires ainsi qu’à évaluer les possibilités de coopération future entre les institutions universitaires régionales.

Selon le Dr Ignace Gatare, directeur du Collège, ce programme a été pensé pour répondre à la pénurie de ressource humaine qualifiée dans le nucléaire au Rwanda et en Afrique en général. Sur le continent, les opportunités dans le domaine se multiplient. Plusieurs pays sont en train d’adopter l’utilisation du nucléaire dans les secteurs prioritaires tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, l’industrie et les transports.

De plus, les Etats africains dépendent des pays étrangers notamment de la Russie en matière de formation dans le domaine. A l’exception du Maroc, de l’Afrique du Sud et de l’Egypte qui disposent d’instituts de formation dans le nucléaire, très peu de pays africains proposent des programmes de formation permanents dans le domaine.

Le projet rwandais a déjà reçu l’aval du conseil académique. Il ne reste plus qu’à être validé par le sénat académique avant son lancement. L’institution suprême de l’Université va tabler sur la question en août prochain.

Notons par ailleurs que le Rwanda bénéficie de l’expertise de l’Agence fédérale russe pour l’énergie atomique (ROSATOM) pour mettre en place un Centre national des sciences et technologies nucléaires qui ouvrira ses portes d’ici 2024. Un accord a été signé à cet effet à Sotchi, lors du sommet Russie-Afrique. Cet accord prévoit également la construction d’une centrale nucléaire au Rwanda.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Mayotte, l’Ile Aux Lagons

Mayotte (ou Maore) est constituée de deux îles principales, Grande-Terre et Petite-Terre, et de plusieurs autres petites îles dont Mtsamboro, Mbouzi et Bandrélé. En 2016, la population de Mayotte est estimée à 235 132 habitants répartie sur 376 km2, ayant ainsi la plus forte densité de population avec 625 hab/km2 en 2016. Ses habitants sont appelés les Mahorais(es).
- Advertisement -spot_img