Des Députés Français Critiquent La Politique Africaine De Macron

Must Read

Ce mercredi 8 novembre au Parlement Français, des députés réputés proche du président de la République Emmanuel Macron ont vertement critiqué sa politique en Afrique. Bruno Fuchs du Mouvement démocrate et Michèle Tabarot du parti Les Républicains, puisqu’il s’agit d’eux, ont présenté devant l’auguste assemblée un document de 175 pages qui retrace l’hostilité des Africains envers la France et les raisons de cette haine à peine voilée envers l’ancienne puissance colonisatrice. Si les 6 ans et demi de pouvoir de Macron y sont pour beaucoup, le document retrace une vingtaine d’années auparavant, la répulsion de l’Afrique vis-à-vis de la France.

Les Griefs des Africains contre la France

Pour mener à bien la rédaction de ce document, les deux élus français ont procédés à des enquêtes minutieuses sur le continent. Ils ont réalisé des interviews avec des chefs d’Etats africains, des diplomates français et africains et même des militaires. L’idée ici était de comprendre pourquoi Paris est passé de partenaire privilégié de l’Afrique à ennemi numéro.

Les résultats sont sans appels. Le discours français en Afrique ne répond à aucune logique démocratique. Pourtant pays apte à se gargariser d’être démocratiquement irréprochable, la France a au contraire de ce qu’elle fait chez elle, adouber tous les dirigeants qui violaient manifestement les constitutions. C’est notamment le cas au Tchad, où, l’on a aperçu Macron donnant son onction à Mahamat Déby Itno fils du défunt président Idriss Déby Itno. Consacrant ainsi un passage en force, et une transition familiale à la tête du Tchad.

Tous les gouvernements qui étaient indésirables par les populations africaines, ont été soutenus par la France. Et lorsque les militaires prenaient le pouvoir pour libérer le peuple, la France s’y opposait farouchement. Ce fut le cas au Mali, au Burkina Faso, en Guinée et au Niger. Les populations ont donc compris que la France paternaliste se foutait pas mal des désirs des populations africaines mais souhaitait surtout préserver ses intérêts en maintenant des tyrans au pouvoir.

A ce sujet les coauteurs du document présenté au parlement français ont déclaré que: « « Ne pas mettre fin à cette politique du double standard, c’est continuer à nourrir le scepticisme et le rejet, et à alimenter le fantasme d’un agenda français caché ».

Vers un retour en grâce de la France en Afrique

Il est clair que la France ne pense pas perdre complètement l’Afrique. Une grande partie de l’économie française repose sur les matières premières présentent en Afrique et l’exploitation du Franc CFA. Pour ces députés, l’idée est donc de refaire la cour à l’Afrique et de regagner la confiance des Africains.

Pour ce faire, la France devrait procéder à une réformation de l’aide publique au développement, en octroyant plus de dons et moins de prêts. Mais aussi, de mettre la nouvelle Afrique dans les programmes scolaires français, d’instituer un visa spécifique pour les pays francophones d’Afrique et surtout d’arrêter d’imposer la vision LGBT dans une Afrique qui la criminalise encore.

Mais, à l’attention des Africains, il est important de préciser ue tous ces stratagèmes concourent à la même chose, continuer l’exploitation de l’Afrique sous une forme plus douce. Comme le sentiment anti-français est déjà présent dans de nombreux Africains, il est important qu’il y reste, qu’il se multiplie, qu’il touche plus de cœur pour que définitivement, l’Afrique soit libérée de la France.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

En Pleine Crise, Le Cameroun Ecrase le Cap-Vert Lors Des Eliminatoires

Le Cameroun, en pleine tourmente, a battu le Cap-Vert lors de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe...
- Advertisement -spot_img