Pays Dogon : la falaise de Bandiagara

Must Read

L’agitation du village et le soleil me réveille tôt. Découverte de l’ancien village de la falaise. Les Dogons se sont installés dans la région au 11 siècle fuyant l’islamisation du nord de la Guinée. Plutôt raté d’ailleurs car aujourd’hui, 90% de la population est musulmane. Sur ces flancs escarpés, le village était difficilement prenable. Les cases sont entretenues grâce à l’argent du tourisme. Chaque grande famille de Tely possède sa maison, sur la falaise. La maison de l’Ogon est au centre du village. Chef spirituel et temporel, des peintures ornent les murs de sa demeure attestant de son rôle.

Histoire des Dogons
Le peuple Dogon compte à peu près 310 000 âmes, vivant dans la région centre-Ouest du Mali. Leur origine reste mal connu, mais d’après leur tradition orale, ils sont arrivés sur le plateau de Bandiagara située dans le massif du Hombori entre les 13 e et 16 e siècles, afin d’échapper à l’islamisation et ses lois.

C’est un peuple vivant de l’agriculture et de l’élevage. Les Dogons font parti des 12 tribus du Mali, et bien que le français soit la langue officielle du pays, le dogon reste la langue parle dans la région. Côté religion, c’est un peuple essentiellement animiste. Le pays dogon se divise en plusieurs villages constitués de 4 ou 4000 personnes, chaque village ayant à sa tête un chef de tribu et un chef spirituel (hogon). C’est un peuple connu pour son architecture originale, ses festivals très colorés et rythmés, ses cérémonies funèbres et parure de cauris …

Bandiagara et la culture Dogon
Les greniers, nombreux, sont de deux styles. Les hommes conservent la nourriture pour la famille dans des greniers à toit carré. Quant aux femmes, elles entreposent dans leur propre grenier à toit conique le nécessaire pour les sauces. Le grenier femelle est divisé en 4 avec au centre une cavité pour les bijoux. Surplombant le village, des cavités rocheuses qui faisaient office de cimetière.

Les Dogons y hissaient les corps de leur morts. Longtemps isolé du reste du monde, les Dogons ont préservé l’essentiel de leur coutume. Le chiffre 8 est à la base de leur culture et on retrouve ce chiffre partout. La pyramide symbolise la hiérarchie. Ils sont aussi polygames, du moins certains d’entre eux. Mais désolé messieurs, il faut attendre le 3 troisième enfant pour pouvoir prendre une deuxième épouse ! Leur langue me fait l’effet d’un chant ou d’une litanie poétique.

Pour joindre Bandiagara, la « capitale » du pays Dogon, il faut grimper sur la fameuse falaise. Une route d’asphalte court le long de celle-ci. Tout n’est que roche ici. La route domine le Sahel qui s’étend à perte de vue. En moto, je suis David qui va se ravitailler en bière sur le plateau. Nous nous arrêtons parfois pour profiter de la beauté du paysage.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Le Royaume de Koush

Le royaume de Koush est un ancien puissant royaume d’Afrique qui était situé dans les territoires qui correspondent aujourd’hui...
- Advertisement -spot_img