Canada, Nouvel Eldorado Des Africains

Must Read

Si l’immigration est un phénomène qui date en Afrique, un mouvement beaucoup plus inquiétant des Africains est observé depuis pratiquement deux ans. Le Canada, est la nouvelle destination paradisiaque de nombreux Africains en quête de mieux être. Dangereusement, mais sûrement, les métropoles africaines se vident de leur substance humaine. Les premiers concernés sont les jeunes de moins de 35 ans. Selon les statisticiens, la jeunesse africaine à ce rythme au bout de 10 ans perdra plus d’un quart de sa population. Les chiffres sont alarmants et la sonnette d’alarme est tirée.

Les Etats, principaux responsables de la fuite des talents

Il est une chose importante qu’il faut relever dans cette nouvelle mode migratoire, c’est que c’est généralement les intellectuels qui s’en vont. Le capital humain africain, qui est le plus important pour le développement du continent se sent peu valorisé. Un rapide coup d’œil sur la liste de ces voyageurs nous fait voir qu’il s’agit entre autres, des ingénieurs, des diplômés en littérature, des médecins, des enseignants, des journalistes etc.

Au Cameroun, l’Institut National de la Statistique (INS) nous fait savoir que pour le compte de l’année 2023 seulement, environ 100 mille jeunes ont engagé la procédure de visa pour le Canada. Plus de 70 mille ont déjà vu leurs demandes validées et les autres sont en cours de traitement. Interrogé sur ses envies d’ailleurs Dr. Nzemie Marcial déclare que : « un médecin au Cameroun touche 200 mille FCFA le mois, un montant ridicule quand on a des charges et avec le coût de la vie qui ne cesse de grimper. Je préfère aller au Canada, là-bas, je toucherais environ 3000 dollars, l’équivalent de 2 millions de FCFA ».

Plusieurs autres Camerounais sont dans la même situation. C’est le cas dans plusieurs autres pays francophones en Afrique. Les gouvernements sont donc interpellés. Il est urgent qu’ils mettent en place des mécanismes qui valoriseront les travailleurs sur place et favoriseront par la même occasion le développement.

Le gouvernement canadien à l’affût des talents

Cette situation fait bien un heureux. Il s’agit bien évidemment du gouvernement canadien qui renforce sa main d’œuvre et renforce le développement du pays. La population autochtone canadienne est vieillissante. Le pays a besoin de travailleurs. C’est d’ailleurs une stratégie inscrite à l’ordre du jour du plan de développement du Canada.

Marc Miller, le ministre canadien de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a affirmé en conférence de presse ce mercredi 1er novembre que : « L’idée est d’attirer les compétences et les talents dont nous avons besoin pour combler les pénuries de main-d’œuvre et assurer la prospérité économique du Canada, aider les familles à se réunir et de demeurer des leaders dans la relocalisation de réfugiés ». Néanmoins, le Canada prévoit dès 2026, de stabiliser le nombre d’immigrants à 500 000. Pour lui, la priorité sera donnée aux professionnels de la santé et des ouvriers de la construction. Des métiers en très forte pénurie depuis quelques années au Canada.

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Grammy Awards : la musique africaine en poupe avec sa propre catégorie

Un nouveau Grammy, celui de la meilleure performance musicale africaine, sera décerné dimanche. Il mettra en valeur les traditions...
- Advertisement -spot_img